Le champignon de Paris, le légume qui a tout bon

Production

DU COMPOST...

Le Champignon de Paris pousse naturellement sur des substrats préparés à partir de fumier de cheval et de pailles de céréales, dégradés au cours d'un processus de fermentation naturelle, qui débouche sur la fabrication d'un compost.
Ce milieu très particulier constitue le support du champignon et sa nourriture.
Ce compost est « pasteurisé » pour être satisfaisant sur le plan sanitaire.
Il arrive à un état physique, chimique et biologique qui permettra le développement du mycélium. Il est ensuite ensemencé avec le « blanc de champignon », incubé, puis recouvert de terre de gobetage.
Cette dernière opération est indispensable à la fructification.

A LA COMMERCIALISATION

Les sacs, caisses ou contenants de grandes tailles sont alors installés dans des locaux (caves, maisons de culture) où la température, l'hygrométrie et la ventilation sont soigneusement contrôlées.
La production se présente par 1 à 3 « volées », c’est-à-dire l’éclosion groupée de champignons, qui arrivent tous les huit jours.
Lorsqu'ils sont destinés à être commercialisés frais, les champignons sont cueillis à la main, triés selon leur degré de maturité, leur calibre, leur présentation puis réfrigérés avant d'être livrés aux points de vente, rangés en paniers, barquettes et cagettes.
Lorsqu'ils sont destinés à être conservés, ils sont livrés immédiatement après la récolte aux usines.